• km 70
      St Pierre de Rhedes, prieuré roman
      Cette vénérable église repose sur les fondations d’un antique sanctuaire chrétien installé à la fin du IVe siècle dans le site gallo-romain de Rhèdes. Dominant le cimetière de Lamalou les Bains, route du Poujol-sur-Orb, le prieuré Saint-Pierre de Rhèdes, classé monument historique, constitue l’un des plus purs joyaux de l’art roman rural en France. L’architecture et les fascinantes sculptures de cette primitive paroisse de la contrée datent des XIe-XIIe siècles.
    • km 70
      Thermalisme
      Les sources thermales de Lamalou les Bains sont apparues à la suite de percement de galeries minières au XIIe siècle. La tradition veut qu’un paysan souffrant de douleurs se soit baigné dans la mare boueuse formée par ces eaux et en ai retiré une sédation appréciable de son mal ; depuis les gens du pays y seraient venu. Mais il faudra attendre le XIXe siècle pour que Lamalou les Bains connaisse son ascension. Sources d’eau chaude pour rhumatologie et neurologie – activité spa remise en forme.
    • km 70
      Pont Carrel
      Comme tous les ouvrages d’art de la ligne [de Mazamet à Bédarieux], le viaduc qui enjambe la vallée du Bitoulet est construit avec un soin et une élégance remarquables. L’ornementation particulière du pont est le témoin du passé prestigieux de la ville d’eau au XIXe siècle, station fréquentée par une clientèle riche et assidue. Ainsi se multiplient les niches au-dessus des piliers, traitées à la façon d’échauguettes ; l’ombre de Viollet le Duc plane sur le Pont Carrel. Les statues en résine de Mariko qui ornent aujourd’hui les deux piles encadrant l’arche centrale, sont installées en 2000, soulignant si besoin était le désir de transmuter ce viaduc d’ouvrage d’art en « œuvre d’art ».
    • km 72
      Musée de la cloche à Hérépian
      L’idée de créer un Musée de la Cloche et de la Sonnaille à Hérépian est née de la présence dans le village d’une fonderie de cloches restée dans la famille Granier de 1600 à 1994. En 1998, le Musée de la Cloche et de la Sonnaille ouvrait ses portes. En 2013, le ,musée a reouvert avec une nouvelle scénographie.
    • km 74
      Villemagne l'Argentière
      Actuellement église paroissiale, ancienne abbatiale Il n’en reste que le chœur, deux travées de la nef et le clocher, datable du XIVe siècle, ensemble fermé par un mur construit au XVIIIe siècle, ce qui explique les arrachements et le mode de construction différent de la façade. L’Eglise est gothique, mais dans une formule propre au Midi : une large nef unique, sans bas-côté et de profond contreforts entre lesquels ont été aménagées de petites chapelles qui rayonnent autour du chœur.
    • km 74
      Porte fortifiée de la Barbacane
      Une enceinte de remparts et de portes fortifiées entourait Villemagne dès le début du XIIIe siècle. L’entrée sud du village est encore constituée par une haute porte appelée La Barbacane qui appartenait à la muraille ceinturant l’agglomération, dont on devine encore quelques éléments au nord du village, au long de la promenade des platanes et du quartier neuf qui s’est allongé de ce coté aux XIVe et XXe siècle.
    • km 76
      Pic de Tantajo à Bédarieux
      Avec ses 518 m de hauteur, il est toujours habité depuis l'époque romaine. Il surveille la ville de Bédarieux qui s'est construite à ses pieds. A son sommet, un paysage panoramique exceptionnel se dévoile : vallée de l'Orb, Faugèrois, plaine du 5 biterrois, Espinouse, Caroux et Séranne... Il dispose d'une table d'orientation.
    • km 76
      Maison des Arts
      Peintures et sculptures d’artistes contemporains et d’avant-garde, expositions temporaires tout au long de l’année. Patrimoine : peintures et sculptures : l’œuvre picturale de Pierre Auguste Cot, célèbre peintre portraitiste du 19e s. également toiles de William Cot, Bouguereau,… Oeuvre littéraire de Ferdinand Fabre, reconstitution de son bureau à la bibliothèque Mazarine dont il fut le conservateur. Présentation d’un intérieur cévenol (fin 19e), mobiliers et ustensiles d’époque.